© 2018 par Benjamin Magnan. Créé avec Wix.com

Monique, 73 ans

Depuis combien de temps souffres-tu d’acouphènes ?

 

À mon avis depuis toujours. Mon père se plaignait souvent que ses oreilles sifflaient.

 

Comment est-ce arrivé ?

 

J'ai découvert que j'en avais il y a environ 20 ans lorsque j'ai entendu une émission à la radio qui en parlait !

 

Quelle est la première chose que tu as faite après ça ?

 

J'ai demandé autour de moi si d'autres personnes entendaient des sifflements, on m'a regardé comme si je venais d'une autre planète ! C'est là que je me suis dit que ce devait être des acouphènes.

 

As-tu trouvé une ou plusieurs méthodes pour passer outre ?

 

Non, car en réalité je vivais déjà avec depuis toujours. Cela n'a donc pas vraiment changé ma vie, j'y ai simplement fait un peu plus attention. De sorte que, si un jour, ces acouphènes étaient amenés à disparaitre, cela me créerait certainement une grande angoisse, une sorte de vide.

 

Aujourd’hui, arrives-tu à vivre avec ces acouphènes ?

 

Les moments où cela me dérange un peu c'est lorsque je suis fatiguée, stressée ou angoissée, ils ont tendances à augmenter. En résumé je vis très bien avec, j'entends très bien et ils font partie de moi. Je pense qu'il ne faut pas y penser et les accepter, mais pour quelqu'un qui n'en n'a jamais eu et à qui c'est brusquement arrivé cela ne doit pas être évident.

Propos recueillis le 27 décembre 2018.